Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.

AGENT DE PROTECTION RAPPROCHEE (AST 3) H/F

Lieu : Bruxelles
Service : 11-Direction Générale des finances
Référence : PE 197 S
Guide à l'intention des candidats :

Généralités

Le Parlement européen organise une procédure de sélection sur titres et épreuves pour la constitution d'une liste d'aptitude destinée au pourvoi de onze postes d'

 

AGENT TEMPORAIRE

AGENT DE PROTECTION RAPPROCHEE (AST 3)

(de sexe féminin ou masculin)

 

 

TABLE DES MATIÈRES


A. NATURE DES FONCTIONS, CONDITIONS D'ADMISSION


B. DÉROULEMENT DE LA PROCÉDURE


C. DÉPÔT DES CANDIDATURES

ANNEXE: GUIDE À L'INTENTION DES CANDIDATS À DES PROCÉDURES DE SÉLECTION ORGANISÉES PAR LE PARLEMENT EUROPÉEN


A. NATURE DES FONCTIONS, CONDITIONS D'ADMISSION

1. Généralités

Le Parlement européen a décidé d'ouvrir la procédure de pourvoi de onze postes temporaires d’agent de protection rapprochée (AST 3) - Direction générale de la Sécurité et de la Protection, Direction proximité, assistance, sécurité et sûreté.

Les contrats seront conclus à durée indéterminée. Le recrutement se fera au grade AST 3 premier échelon, le traitement de base étant de 3.677,17 € par mois. Ce traitement est soumis à l'impôt communautaire et aux autres retenues prévues par le régime applicable aux autres agents de l'Union européenne (RAA) ; il est exempté de l'impôt national. L'échelon auquel seront recrutés les lauréats pourra toutefois être adapté en fonction de leur expérience professionnelle. En outre, le traitement de base est, sous certaines conditions, majoré d'indemnités.

L'engagement des agents temporaires doit viser à assurer à l'institution le concours de personnes possédant les plus hautes qualités de compétence, de rendement et d'intégrité, recrutées sur la base géographique la plus large possible parmi les ressortissants des Etats membres de l'Union. Les agents temporaires sont choisis sans distinction de race, de conviction politique, philosophique ou religieuse, de sexe ou d'orientation sexuelle et indépendamment de leur état civil ou de leur situation familiale.

2. Nature des fonctions

Affectés à Bruxelles , les agents de protection rapprochée seront appelés, sous l’autorité du Chef de l’unité « Protection» de la Direction « Proximité et assistance, sécurité et sûreté », à assurer la gestion et la mise en place de toutes les actions appropriées relatives à la protection rapprochée du Président du Parlement européen sur les trois sites du Parlement européen (Bruxelles, Luxembourg et Strasbourg) et lors de ses déplacements à l’étranger. Les lauréats pourraient être appelés à assurer également la protection rapprochée de personnalités sur les trois sites. Cela comprend la participation, selon les besoins du service, à des tâches de protection dans le cadre de visites officielles, de manifestations et de grands événements. Leurs tâches se définissent entre autres comme suit :
– assurer la protection rapprochée du président du Parlement européen et d’autres personnalités,
– inspecter les bâtiments avant l'arrivée du Président ou de personnalités,
– planifier, coordonner et/ou effectuer des missions de sécurité (en tant qu'agent de protection rapprochée et/ou agent de liaison pour la sûreté) dans des zones à haut risque,
– prévoir un dispositif de sécurité pour chaque bâtiment dans lequel le Président ou les personnalités se rendent et chaque événement auquel ils participent, en Belgique ou à l'étranger,
– rester vigilant pendant toute la durée du service,
– communiquer constamment avec d'autres agents de protection rapprochée,
– accompagner le Président ou les personnalités dans leurs missions en Belgique et dans d'autres pays,
– conduire un véhicule en convoi de sécurité,
– travailler en étroite coopération avec d'autres services du Parlement européen (Protocole, Presse et Conférences),
– effectuer toute autre tâche demandée par la hiérarchie dans l'intérêt du service.

Ces fonctions exigent des missions fréquentes dans et en dehors des lieux de travail du Parlement européen.

En faisant acte de candidature, les candidats acceptent de se soumettre aux enquêtes de sécurité et aux procédures du pays hôte afin d’obtenir le port d’armes. De même, ils acceptent de se soumettre aux vérifications d’usage en vue de l’obtention d’une habilitation de sécurité (niveau secret UE). Ces éléments (port d’armes et habilitation de sécurité) seront exigés dans le cadre du recrutement.

3. Conditions d'admission

À la date limite fixée pour le dépôt des candidatures, les candidats doivent remplir les conditions suivantes:

a) Conditions générales

Conformément à l'article 12, paragraphe 2 du RAA, il faut notamment :

― être ressortissant d'un des États membres de l'Union européenne et y jouir de ses droits civiques,

― être en position régulière au regard des lois de recrutement applicables en matière militaire,

― offrir les garanties de moralité requises pour l'exercice des fonctions envisagées,

― remplir les conditions d'aptitude physique requises pour l'exercice de ses fonctions. Par aptitude physique on entend également aptitude psychologique. Étant donné la nature du poste d'agent de protection rapprochée (poste de sécurité, de vigilance et poste à risque défini), les conditions d'aptitude physique incluent également un bon sens de l'ouïe et une bonne vision, y compris une bonne vision des couleurs.

b) Conditions spécifiques

i) Titres, diplômes et connaissances requises

Les candidats doivent avoir:

– un niveau d'enseignement supérieur sanctionné par un diplôme délivré par une école de police, une académie militaire ou un institut de formation étatique de même nature;

ou
– un niveau d'enseignement secondaire donnant accès à l'enseignement supérieur suivi d'une expérience professionnelle d'au moins 3 ans en protection rapprochée ;

ou

– une formation équivalente sanctionnée par un diplôme ou un certificat délivré par une école de police, une académie militaire ou un institut de formation étatique de même nature.

Les candidats doivent être en possession d’un permis de conduire B valide

ii) Expérience professionnelle requise

Les candidats doivent avoir une expérience professionnelle d’au moins 3 ans en protection rapprochée (premier cercle autour de la personnalité) acquise au sein d’un service public de sécurité dans les six ans qui précèdent la date limite d’inscription.

iii) Connaissances linguistiques

Les candidats doivent posséder une connaissance approfondie d'une langue officielle de l'Union européenne (langue 1): allemand, anglais, bulgare, croate, danois, espagnol, estonien, finnois, français, grec, hongrois, irlandais, italien, letton, lituanien, maltais, néerlandais, polonais, portugais, roumain, slovaque, slovène, suédois ou tchèque, ainsi qu'une bonne connaissance d'au moins une autre de ces langues (langue 2).

Pour des raisons fonctionnelles, une bonne maîtrise des langues française et anglaise est requise (niveau B2 minimum ).


Les candidats sont informés que les deux langues retenues pour les épreuves de la présente procédure de sélection, c'est-à-dire le français et l’anglais, ont été définies conformément à l’intérêt du service, qui exige que les nouveaux recrutés soient immédiatement opérationnels et capables de communiquer efficacement dans leur travail quotidien.

Les candidats seront recrutées sur la base géographique la plus large possible parmi les ressortissants des Etats membres de l'Union

La connaissance de la langue française est indispensable afin d'accomplir les différentes tâches liées aux missions sur les trois sites du Parlement européen ; particulièrement en Belgique ou les activités principales se déroulent, et en France au vu des nombreuses activités durant les sessions du Parlement européen à Strasbourg. La spécificité de la mission impose une étroite collaboration avec les services de protection belge et français, ainsi qu'avec tout autre partenaire externe impliqué.

La connaissance de la langue anglaise est indispensable afin d'être en mesure de couvrir toutes autres missions en dehors des trois sites.

Par conséquent, dans la mise en balance de l’intérêt et des besoins du service et des aptitudes des candidats, compte tenu du domaine particulier de la présente procédure de sélection, il est justifié d’organiser des épreuves dans ces langues afin de garantir que tous les candidats maîtriseront le français et l’anglais au moins au niveau adéquat.

L’appréciation des compétences linguistiques spécifiques permet ainsi au Parlement européen d’évaluer l’aptitude des candidats à être immédiatement opérationnels dans un environnement proche de celui dans lequel ils seront appelés à travailler.


B. DÉROULEMENT DE LA PROCÉDURE

La procédure est organisée sur titres et épreuves.

La liste des candidats qui ont introduit leur dossier selon les modalités et dans le délai requis et qui répondent aux conditions générales spécifiées au titre A.3 a) est arrêtée par l'autorité habilitée à conclure des contrats, puis transmise avec les dossiers au comité de sélection (pour plus de détails, voir le guide à l'intention des candidats).

1. Admission à la procédure de sélection

Le comité de sélection examine les dossiers et arrête la liste des candidats qui, répondant aux
conditions spécifiques telles que précisées au titre A.3 b), sont admis à la procédure.

Dans son examen des dossiers, le comité de sélection se fonde exclusivement sur les indications portées dans l'acte de candidature qui sont appuyées par des pièces justificatives (pour plus de détails, voir le guide à l'intention des candidats).

2. Évaluation des qualifications

Le comité de sélection, sur la base de critères arrêtés préalablement, procède à l'évaluation des qualifications des candidats admis à la procédure de sélection et établit la liste des
soixante meilleurs candidats, qui seront invités aux épreuves physiques.

Lors de l'évaluation des qualifications des candidats, le comité de sélection tiendra compte, en particulier, des critères suivants:

• expérience récente en protection rapprochée dans un service public de sécurité,
• formation en protection rapprochée dans un service officiel,
• diplômes pertinents supplémentaires,
• expérience dans le maniement d’armes à feu dans l’exercice des fonctions,
• formation au tir professionnel dispensée par des autorités nationales,
• connaissances en techniques de défense,
• permis de conduire de catégorie C,
• formation(s) en technique de conduite de véhicules,
• formation(s) dans le domaine des premiers secours,
• connaissances linguistiques supplémentaires (différentes de la langue 1, de la langue 2, de l’anglais et du français).

Notation: de 0 à 30 points. Minimum requis : 15/30


3. Épreuves

Pour évaluer les capacités des candidats à exercer les fonctions décrites au titre A.2, les épreuves suivantes sont organisées:

Épreuves physiques

a) natation :
- test sur 100 mètres, et
- test sur 50 mètres assorti de la récupération d’un mannequin
b) tests de tir
c) parcours physique et auto-défense


Les candidats ayant satisfait à ces épreuves seront invités à un entretien.

Épreuve orale

Entretien avec le comité de sélection, en langues française et anglaise, permettant d'apprécier, compte tenu de l'ensemble des éléments figurant au dossier de candidature, l'aptitude des candidats à exercer les fonctions décrites au titre A.2 "Nature des fonctions". Le comité de sélection pourra décider de tester les connaissances linguistiques des candidats telles que spécifiées dans l'acte de candidature.

Durée maximale de l'épreuve: 45 minutes.
Notation: de 0 à 50 points. Minimum requis: 25/50.


4. Inscription sur la liste d'aptitude

La liste d'aptitude comportera, par ordre de mérite, les noms des 30 candidats ayant obtenu le nombre le plus élevé de points à l'ensemble de la procédure (évaluation des qualifications et épreuves) et ayant atteint le seuil minimal lorsqu’il est requis.

Les candidats seront informés individuellement de leurs résultats.

La validité de la liste d'aptitude expirera le 31 décembre 2021; elle pourra être prorogée. Dans ce cas, les lauréats inscrits sur la liste en seront informés en temps utile.

Les lauréats inscrits sur la liste d'aptitude auxquels un emploi sera offert devront présenter aux fins de certification les originaux de tous les documents requis, notamment de leurs diplômes et, le cas échéant, de leurs attestations de travail.

Il pourra être mis fin au contrat si :
­
­ l’agent est dans l’impossibilité d’obtenir une habilitation de sécurité comme mentionné au point A.2
­ ou si l’agent est dans l’impossibilité d’obtenir un port d’arme comme mentionné au point A.2.


C. DÉPÔT DES CANDIDATURES


Les candidats doivent utiliser le formulaire d'acte de candidature en anglais ou en français propre à cet avis de recrutement et contenu dans le présent Journal officiel.

Les candidats sont invités à lire attentivement le guide à l'intention des candidats avant de remplir leur acte de candidature.

Date limite de dépôt des candidatures

L'acte de candidature et les photocopies des documents doivent être expédiés, uniquement par envoi recommandé , au plus tard le 25 mai 2018 (le cachet de la poste faisant foi), à l'adresse postale suivante:

PARLEMENT EUROPÉEN
Unité Sélection des talents
Procédure de sélection PE/197/S
(le numéro de référence de la procédure de sélection doit être indiqué)
BMT 08 A 038
60 rue Wiertz
1047 Bruxelles
Belgique

Les candidatures envoyées par courrier postal non recommandé ou par courrier interne ne seront pas prises en considération. L'unité Sélection des talents n'acceptera pas la remise de candidatures en main propre.

Aucun accusé de réception des dossiers de candidature ne sera envoyé, sauf si un accusé de réception postal accompagne un envoi recommandé.

Les candidats sont priés de NE PAS TÉLÉPHONER à propos du calendrier des travaux.

Les candidats sont invités, en vertu du devoir de diligence qui leur incombe, à adresser un courriel (PE-197-S@ep.europa.eu) ou une lettre à l'unité Sélection des talents si une communication relative à leur candidature ne leur était pas parvenue par e-mail avant le 16 juillet 2018.